NOUVELLES

Le tourisme nautique au Québec, un marché qui a le vent dans les voiles

Le tourisme nautique au Québec, un marché qui a le vent dans les voiles

L’Association Maritime du Québec (AMQ) profite de l’ouverture du Salon du bateau et des sports nautiques qu’elle organise chaque année pour mettre en lumière le tourisme nautique au Québec, un marché qui a sérieusement le vent dans les voiles avec des retombées économiques de plus d’un milliard de dollars. Rappelons que l’un des quatre axes prioritaires du Plan de développement de l’industrie touristique 2012-2020 du ministère du Tourisme est de promouvoir le fleuve Saint-Laurent pour en faire une icône touristique internationale. 

« Le Québec commence définitivement à se démarquer comme une destination nautique de choix à l’étranger, plus particulièrement auprès des vacanciers français et américains, affirme Yves Paquette, directeur de l’AMQ. En lien, nous avons constaté au Salon international du bateau de Paris et au salon de New York à quels points l’engouement de ces publics est florissant pour découvrir le Québec autrement… sur l’eau ».  

Une industrie qui se mobilise

En tant qu’association touristique sectorielle, l’AMQ a créé en 2007 le réseau Québec Stations Nautiques (QSN), à l’instar de France Stations Nautiques (FSN) qui connait un franc succès dans ce pays. Avec ses 15 stations nautiques, QSN unit des milliers d’intervenants des secteurs nautiques, touristiques et publics. Ces derniers se sont mobilisés afin d’assurer la mise en valeur des ressources nautiques, d’offrir des infrastructures de qualité et de faciliter l’accessibilité à l’eau. Notons que la formule de FSN a fait d’autres petits : Espagne Stations Nautiques et récemment la Fédération européenne des stations nautiques.

 

(c) Voile Mercator, Rosianne Pichette

Retour aux nouvelles